Le Tondo matsuri, un festival pas comme les autres

Comme je suis une colocataire formidable, je propose aux filles d’aller dans un petit festival non loin de la maison. C’était un jour férié et elles avaient en fait prévu de passer la journée à la bibliothèque. Mais j’ai quand même réussi à débaucher une des mes colocs coréennes.

Une fois de plus, j’ai pris connaissance de ce matsuri grâce au site officiel du tourisme d’Osaka.
Je viens d’ailleurs de voir que le site en anglais a totalement changé et pas pour le mieux … Ils ont voulu faire un design tendance mais absolument pas pratique.

Depuis treize ans, le Tondo matsuri a lieu mi-janvier dans le temple Kouzu non loin de Dotombori.
Il est un peu différent des festivals traditionnels car les stands sont occupés par des restaurants réputés d’Osaka. A cette occasion, des plats qui couteraient plusieurs milliers de yen sont proposés pour de modiques sommes, environ 500yen par portion (bon la quantité est moindre aussi). Une parfaite occasion pour gouter un peu de cuisine occidentale dans la ville des takoyaki.

Bon je n’étais partie de France que depuis 5-6 jours, la cuisine française ne me manquait pas tellement. Mais c’était assez sympa et ma coloc a testé des mets qui lui étaient totalement inconnu comme la truffe ou le foie gras.

L’évènement attire beaucoup de monde au sein de ce petit temple. On se pose un peu où on peut pour déguster ce que l’on vient d’acheter.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous imaginez bien qu’il faut faire la queue pour accéder à n’importe quel stand. On choisit celui d’un restaurant italien, Il sole rosso, en premier. Un des employés prend les commandes dans la file et explique les spécificités de chaque plat. Je crois (mes souvenirs commencent à être lointain et je n’ai pas pris de photos car je suis un boulet) que j’ai pris des pâtes avec légumes et truffe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a aussi des activités pour s’amuser, ainsi qu’une immense tombola.
Nous avons assisté à la performance d’une équilibriste-jongleuse-comique qui était très impressionnante et drôle.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avions encore faim après cela donc direction le stand d’un restaurant français. Il y avait plusieurs files selon le met choisi. Tout ce qui était proposé était en édition limitée avec généralement 100 ou 500 plats uniquement. Cette fois, nous avons opté pour une soupe foie-gras/truffe, des gouts de richesse. C’était très bon et parfait avec le froid de janvier.
Nous ne sommes pas restées très longtemps, j’ai laissé ma coloc rejoindre les autres à la bibliothèque.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s