[Une semaine à Kyushu] Beppu

Une de mes meilleures amies habite actuellement à Okinawa et en mars elle était justement en déplacement professionnel à Oita (la violence du choc thermique pour elle). Comme cela fait plusieurs années qu’on ne s’était pas vues, l’occasion était parfaite.

On a décidé de passer le (court) week end à Beppu dans un ryokan pour profiter des onsens.
Je suis donc arrivée en début d’après midi à la gare d’Oita (après un joli voyage à bord du Yufuin no mori). Comme tout le long de cette semaine, le temps était bien nuageux et bien froid.

A la sortie de la gare de Beppu, on se sent déjà dans le monde de la capitale mondiale des sources chaudes avec un petit bain chaud pour les mains. L’eau n’était pas si chaude que ça, j’ai connu bien plus brûlant dans les onsen de Gunma. Mais c’était quand même agréable !

Beppu, ville morte même le week end

Les ryokans sont donc très nombreux à Beppu et peuvent être très chers. On a choisi de réserver une chambre dans un vieux ryokan qui semble très connu des gens d’Oita (les collègues de mon amie le connaissaient), le Yamada Bessou. Nous avons pris seulement la chambre sans repas (seulement le petit déjeuner est proposé de toutes façons) pour la nuitée à 6300 yen par personne.
On sent bien l’ambiance Showa partout dans la vieille bâtisse, jusqu’aux toilettes à la japonaise.
Le personnel est adorable, nous sommes arrivées en avance sur l’heure de check in et il n’y a eu aucun problème.
On peut choisir les yukatas selon plusieurs couleurs.

L’établissement comporte deux bains, un intérieur assez classique avec un immense plafond et un extérieur qui est à réserver sans frais supplémentaire (contrairement à beaucoup de ryokan). Nous avons profité de celui intérieur le soir avant d’aller au dodo et celui extérieur le matin avant de repartir.

Après avoir posé nos affaires, nous sommes partis à l’assaut de la ville de Beppu.
Malheureusement faute de temps, nous ne sommes pas allées du côté des enfers, nous sommes restées dans la zone autour de la gare de Beppu mais il a quand même des choses à voir !

En sortant du ryokan, nous avons immédiatement vu la tour de Beppu. Oui oui Beppu a une tour, j’avoue que je ne connaissais pas son existence. Elle fait partie des « 6 tours sœurs » du pays avec la Tokyo Tower ou encore le Tsutenkaku d’Osaka.
Et qui dit tour dit … observatoire !

L’entrée coute 200yen.
La tour mesure 100m et offre une très bonne vue sur tout le coin de Beppu, on voit sans aucun mal les fumées provenant des eaux brulantes qui sortent de la montagne.

Le combo temps pourri + vitre pourrie a été fatal pour mon appareil photo.
Le site officiel propose un panorama bien plus joli par temps clair.

Après la visite, nous sommes allés faire un tour sur la plage … bien morte mais peuplée de nombreux coquillages … morts eux aussi.
C’est trop la folie Beppu en hiver.

C’est pas tout ça mais partons un peu dans la ville elle même ! En prenant un peu des rues au pif, le meilleur moyen de visiter !
Et on tombe sur l’établissement le plus célèbre de la ville, le Takegawara onsen.

Il y a aussi plein de chats partout, partout et partout !

La dure vie de chat.

En regardant le plan de la ville, nous avons vu qu’il y avait un temple et un parc au nord de la gare donc hop hop marchons joyeusement dans le froid !

Le Miyajidake jinja est un peu paumé et pas très grand mais j’aime les petits temples à la tombée de la nuit (ça fait pas peur du tout dit comme ça).

Le grand parc situé juste à côté est malheureusement sans aucun intérêt.

La faim commence à se faire sentir et on décide de retourner du côté de la rive car nous avions repéré un restaurant de spécialités de la région qui a l’air assez connu, le Toyotsune. Et là c’est le drame je ne sais absolument plus ce qu’on a pris et j’ai pas de photo, il y avait des sashimi (mer oblige), de la viande et des toriten (LA spécialité d’Oita, des tempura de poulets).
Ils font un excellent umeshu maison et aussi de l’alcool de fruits selon la saison. En mars, c’était de l’alcool de fraises.

Nous avons fini la soirée au karaoké situé dans la tour de Beppu. pendant deux heures (car le karaoké c’est la vie).

Un bon onsen, une bonne nuit de sommeil et un bon onsen plus tard, c’est l’heure de repartir !
Avant de prendre mon trans-kyushu pour Kumamoto, un petit tour dans les boutiques de la gare pour acheter des sels de bains, un purin des enfers (excellent), un boisson au kabosu (l’agrume de la région) et un œuf cuit dans les onsen.

Et voilà byebye Beppu !
Un jour je reviendrai faire ma vraie touriste et faire le tour des enfers !

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « [Une semaine à Kyushu] Beppu »

  1. Je te rassure, meme en été, Beppu ce n’est pas beaucoup plus vivant. on y passe un bon moment pourtant en général ! La prochaine fois, n’hésite pas à marcher dans la montagne jusqu’aux bains « secrets » ! Ils sont perdus dans la nature, c’est merveilleux, et il suffit de demander un plan faussement fait main à l’office de tourisme de la gare 😉
    J’ai un article sur ces bains si jamais tu veux voir à quoi ca ressemble.

    En tout cas ca m’a donné envie de prendre un bain …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s