[Une semaine à Kyushu] Kumamoto

Kumamon n’existe pas.
Non mais vraiment, j’arrive à Kumamoto pleine d’espoir et rien, pas l’ombre d’une fausse fourrure synthétique. Rien.
Il faut dire que lui et moi on a une relation particulière. Au début du boom des yuruchara (mascottes) lancé par Sento-kun de Nara (qui me fait peur), Kumamon était sans conteste une des mascottes les plus populaires de l’archipel, aujourd’hui encore. Il faut dire que ses créateurs ont été bien malins, ils ont laissé son image et utilisation libre de droit donc plein de goodies ont vu le jour. Donc voilà je l’aimais pas trop car il n’est pas des plus mignons.  Et puis Funassyi est apparu et c’est vraiment le yuruchara le plus horripilant qui existe … car il parle beaucoup avec une voix horrible (et il est partout même maintenant). Et là j’ai compris tout le charme de Kumamon : il ne parle pas !
Bon c’est pas encore le grand amour mais je le supporte bien mieux.

*fin de l’histoire sur Kumamon*

Je suis arrivée à Kumamoto après un voyage presque tranquille à bord du Trans-Kyushu (mon wagon a été envahi par des chinoises après l’arrêt à la gare d’Aso).  Et miracle ! Le soleil était enfin là !

A la gare, je suis allée directement acheter le wakuwaku pass 1day pour prendre les transports en commun de la ville. En mars il était à 500 mais il semble être passé à 700yen avec l’augmentation de la tva dans les transports en avril.
Ensuite j’ai pris un premier tram puis je suis descendue pour faire un changement pour rejoindre ma guesthouse … j’ai attendu pas mal de temps alors qu’à pied ça prenait 5 minutes. Dans la catégorie je vérifie pas les distances parfois…

Comme logement, j’ai choisi le Dyeing and Hostel Nakashimaya situé vraiment pas loin du château. Cette fois, j’ai pris une « chambre » individuelle (de genre 3 tatamis, juste de quoi dormir) pour 3424yen.
La guesthouse est vraiment très jolie, tout en bois pour donner un effet traditionnel. Elle est très propre et neuve. J’ai vraiment passé un séjour agréable, il y a même un fauteuil massant dans la salle commune !
Seul bémol, les shampoings/savons sont payants (genre 100yen). Heureusement j’emporte toujours un petit flacon de gel douche au cas où, c’est très bien comme shampoing de dépannage *fausse fille*

Sous un ciel bleu, je suis partie arpenter la montagne colline pour trouver le fameux château de Kumamoto.

Juste avant les remparts, il y a un petit hameau de maisons reconstituées qui abritent des boutiques de souvenirs et des restaurants. Quand j’y suis allée, il y avait un event taiko+danse avec des participants de tout âge sur la petite esplanade. Ils étaient en pleine préparation donc je n’ai rien vu. Mais j’ai pu les entendre un peu en allant vers le château.

Pour un dimanche, il n’y avait pas trop de monde (je m’attends toujours à pire).

Pour accéder au château, cela vous coutera 500 yen.
Mais si vous avez le wakuwaku pass, il y a un coupon de réduction de 20%.

Et on voit enfin le donjon principal qui se dresse discrètement.

En voilà un château super classe quand même !

(non je n’ai pas fait 100 photos qui sont presque identiques)

Pas de Kumamon donc mais des personnes déguisés en personnages de l’époque (et là je dois avouer que j’ai trop du mal avec l’histoire du Japon, bien trop compliquée). Des gens faisaient la queue pour se faire photographier avec eux devant le château.

J’ai commencé la visite par le Honmaru goten (palais de l’intérieur). Interdiction de prendre des photos dans presque toutes les pièces comme souvent dans ce genre de bâtiments.

Et ensuite le moment de l’ascension redoutée des deux tours *tadam*
J’ai commencé par m’échauffer avec la plus petite qui ne fait que 4 étages, petite joueuse. C’était … rude.
Mais ça l’était pour tout le monde et on croise des regards compatissants de la part des gens qui descendent.

La petite tour a l’air d’être boudée, la pauvre. Tout ça car elle est pas bien haute ! Justice pour la petite tour !!

Dans la grande tour, on retrouve des expositions (interdites de photos, sans surprise) et de longues listes de noms des personnes qui ont fait des dons (même minimes) pour la préservation du lieu.

Au dernier niveau, sur la plateforme d’observation il y a bien plus de monde que sur la petite tour.

Le soleil se couche déjà et une douce voix nous dit gentiment de commencer à quitter les lieux car ça va fermer.

Byebye joli château.
Enfin sans manquer de gouter une des spécialités de Kumamoto, le ikinari dango.

Ayant pris l’habitude de manger à 18h, je suis repartie vers la ville. Et là Shiromegurin m’a appelée ! il s’agit du bus loop qui fait le tour du château mais à cette heure là c’était le dernier de la journée et il partait vers la gare de Kumamoto. Comme je comptais aller manger non loin, hop hop j’en ai profité. Et puis il est tout mignon !

Pour le repas, j’ai choisi de goûter au fameux Kumamoto ramen et je suis allée à Kokutei (merci guide tabitte). Malgré son emplacement un peu excentré, c’est une des adresses les plus connues du coin.
Et j’ai eu de la chance, je suis arrivée juste avant le gros rush.

J’ai pris le Tamagoiri ramen (900yen) et il était plus qu’excellent.

Donc quand je suis sortie il faisait nuit (oui je mets des heures à manger des ramens, toujours trop chaud pour moi). Et plein de monde !

Bien repue, je suis allée prendre le tramway pour faire un micro tour dans la ville avec des kumamon partout (mais toujours pas un seul qui bouge).

Retour à la guesthouse, petit tour de fauteuil massant, une bonne douche et au dodo !

Le lendemain, surprise ! La pluie ahahahah
Je suis quand même restée sur ma décision de faire le trajet à pied jusqu’à la gare, une vraie aventure. J’ai même croisé un petit vieux (oui toujours eux) qui m’a dit bonjour et m’a demandé si je m’en sortais. Je suis arrivée presque pas trempée !

Avant de quitter la ville, j’ai quand même faibli sur des produits Kumamon : des caramels (car le sucre c’est la vie) et des masques pour le visage (je les ai essayé j’ai trop la classe).

Je tente de finir les articles sur mon voyage de début d’année avant de partir à Osaka. Mais ça va être dur.

Publicités

Une réflexion au sujet de « [Une semaine à Kyushu] Kumamoto »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s